Le thème de notre nouvelle émission : l’âge d’or de la B.O. rap ! Faute d’avoir des platines sous la main, nous vous proposons une sélection en fondu enchaîné de 2 heures qui fait la part belle à la génération dorée du hip-hop US des années 90.

Comme d’habitude, le podcast est accessible via le lecteur Mixcloud ci-dessous et vous trouverez le tracklist minuté de l’émission plus bas dans cet article. La playlist Spotify d’une grande partie des morceaux de l’émission est également en bas de la page.

Bonne écoute !

Point orangePoint orangePoint orange

Dans les années 90, l’envolée commerciale du hip-hop déborde le cadre musical pour venir éclabousser le grand écran. De jeunes réalisateurs comme Spike Lee et John Singleton émergent, des opportunités jusqu’ici fermées s’ouvrent aux entrepreneurs hip-hop et quelques producteurs cinématographiques au nez creux cherchent à monétiser la curiosité croissante du public américain pour cet univers. Sous l’effet conjugué de ces facteurs, la décennie voit la sortie d’une flopée de films liés de près ou de loin à l’univers urbain. Entre films indépendants de qualité, comédies balourdes, histoires de gang manichéennes, documentaires pointus et nanars « straight-to-video », ce mouvement hétéroclite produit une filmographie aussi rafraîchissante qu’inégale.

S’il est un aspect incontestable de ces films, c’est bien leurs bandes originales qui font la part belle à la génération dorée du hip-hop US de l’époque. On trouve peu de morceaux bouche-trou ou de chutes de studio recyclées sur leurs tracklists. Au contraire, les artistes qui participent à ces B.O. leur réservent souvent leurs meilleures cartouches. Ces bandes originales offrent une exposition de choix pour caler un single prometteur avant un lancement d’album, et pour de futures stars comme Snoop ou Notorious B.I.G., elles permettent aussi de se révéler au grand public avant d’entamer une carrière solo.

Cet âge d’or de la B.O. rap s’étend du début des années 90 à l’orée des années 2000. Reflet de leur époque, ces bandes originales sont le théâtre de la lutte d’influence entre raps east coast et west coast. Pour nous, elles sont aussi une capsule temporelle puisqu’elles ont bercé notre adolescence et forgé nos goûts en matière de hip-hop. En effet, à l’ère pré-numérique, ces B.O. qui circulaient plus largement que la plupart des albums de rap, permirent à toute une génération dont nous faisons partie de découvrir stars du moment et artistes prometteurs dans les coins les plus reculés de l’Hexagone, dans cette « diagonale du vide » chère à nos professeurs d’histoire-géo.

Pour partager cette madeleine de Proust avec vous, nous avons sélectionné quelques-uns de nos morceaux favoris extraits des B.O. de « New Jack City », « Friday », « Juice », « Above The Rim », « Murder Was The Case », « High School High », « Slam » et bien d’autres films encore. Faute d’avoir des platines sous la main, nous vous proposons une playlist en fondu enchaîné de près de 2 heures faite de singles prometteurs, de one shots rares et de deep cuts de qualité. Du groove funky au rap hardcore, il y en aura pour tous les goûts…

 

Tracklist :

03’05 : Real Live – « Get Down For Mine » (B.O. de « High School High »)
05’55 : Dr. Dre – « Keep Their Heads Ringin' » (B.O. de « Friday »)
08’34 : Mobb Deep – « Back At You » (B.O. de « Sunset Park »)
11’25 : Public Enemy – « Resurrection » (B.O. de « He Got Game »)
13’11 : Crooklyn Dodgers – Return Of The Crooklyn Dodgers (feat. Chubb Rock, O.C. & Jeru The Damaja) (B.O. de « Clockers »)
15’45 : Trigger Tha Gambler – « My Crew Can’t Go For That (feat. Smoothe Da Hustler & D.V. Alias Khrist) (B.O. de « The Nutty Professor »)
18’50 : Mobb Deep – « Rare Species (Modus Operandi) » (B.O. de « Soul In The Hole »)
21’07 : Warren G – « So Many Ways (Bad Boys Version) » (B.O. de « Bad Boys »)
24’16 : Snoop Doggy Dog & Tray Dee – « 21 Jump Street » (B.O. de « Murder Was The Case »)
26’18 : Common – « High Expectations » (B.O. de « Soul In The Hole »)
28’35 : Warren G & Nate Dogg – « Regulate » (B.O. de « Above The Rim »)
31’47 : 2Pac – « My Block » (B.O. de « The Show »)
34’08 : Pete Rock & CL Smooth – « One In A Million » (B.O. de « Poetic Justice »)
37’03 : 2Pac – « Never Had A Friend Like Me » (B.O. de « Gridlock’d »)
40’20 : Naughty By Nature – « Nothing To Lose » (B.O. de « Nothing To Lose »)
42’26 : Def Squad – « Breaker 1, Breaker 2 » (B.O. de « The Nutty Professor »)
45’25 : Large Professor & Pete Rock – « The Rap World » (B.O. de « High School High »)
48’59 : Xzibit – « Los Angeles Times » (B.O. de « Soul In The Hole »)
51’42 : RZA – « Wu-Wear, The Garment Renaissance (feat. Method Man & Cappadonna) » (B.O. de « High School High »)
53’57 : Ice Cube – « Friday » (B.O. de « Friday »)
56’53 : Lost Boyz – « N****z Don’t Want It » (B.O. de « Rhyme & Reason »)
59’01 : Dr. Dre & Snoop Doggy Dog – « Deep Cover » (B.O. de « Deep Cover »)
1h01’46 : RZA – « Tragedy » (B.O. de « Rhyme & Reason »)
1h04’20 : Cypress Hill – « Roll It Up, Light It Up, Smoke It Up » (B.O. de « Friday »)
1h07’30 : Digital Underground – « We Got More (feat. Luniz) (B.O. de « Don’t Be A Menace To South Central While Drinking Your Juice In The Hood »)
1h10’12 : Crooklyn Dodgers – « Crooklyn (feat. Special Ed, Buckshot & Masta Ace) (B.O. de « Crooklyn »)
1h13’44 : Q-Tip – « Hey » (B.O. de « Slam »)
1h16’11 : Wyclef Jean, Canibus & Youssou N’Dour – « How Come » (B.O. de « Bulworth »)
1h18’20 : The Pharcyde – « Pandemonium (B.O. de « Street Fighter »)
1h21’35 : A Tribe Called Quest – « Hot Sex » (B.O. de « Boomerang »)
1h23’59 : The Notorious B.I.G. – « Party And Bullshit » (B.O. de « Who’s The Man? »)
1h26’00 : Delinquent Habits – « No Identity » (B.O. de « Rhyme & Reason »)
1h29’10 : Psycho Realm – « Lunatics In The Grass » (B.O. de « Bulworth »)
1h32’02 : Mack 10 & Tha Dogg Pound – « Nothin’ But The Cavi Hit » (B.O. de « Rhyme & Reason »)
1h34’47 : Jay-Z – « Ain’t No N**** (feat. Foxy Brown) » (B.O. de « The Nutty Professor »)
1h38’15 : Da Brat – « Da B Side (feat. Jermaine Dupri & The Notorious B.I.G.) (B.O. de « Bad Boys »)
1h40’26 : DJ Quik – « Dollaz + Sense » (B.O. de « Murder Was The Case »)
1h43’40 : Naughty By Nature – « Uptown Anthem » (B.O. de « Juice »)
1h46’04 : Ice T – « New Jack Hustler (Nino’s Theme) » (B.O. de « New Jack City »)
1h48’21 : Black Eyed Peas – « Joints & Jam » (B.O. de « Bulworth »)
1h51’02 : Tha Dogg Pound – « What Would U Do? » (B.O. de « Murder Was The Case »)
1h54’57 : Eric B & Rakim – « Juice (Know The Ledge) » (B.O. de « Juice »)

Point orangePoint orangePoint orange

initiales-fond-noir-300x300px-1